Test

Test: Nike Air Zoom Pégasus 33

banner-nike-pegasus

En ce moment, c’est l’Euro 2016, certes, mais tous ces matchs ne sauraient nous détourner trop longtemps du running et du plaisir de tester de nouvelles paires. Proclamée et acclamée comme la Rolls Royce du running de chez Nike, nous avons donc récemment pu tester la 33ème édition d’une des meilleures paires de la marque à la virgule: la Nike Air Zoom Pegasus 33. Si vous pensiez qu’en ce moment, les marques se contentent de sortir des modèles plus lifestyle que technique et que vous souhaitez enfin vous procurer une bonne paire de running, vous n’allez pas être déçu(e) !

Confort

Cela arrive forcement un jour ou l’autre de tester  une paire un peu trop rigide ou au contraire trop flexible pour vos pieds (trop de Flyknit tue le Flyknit ?). Après plusieurs sorties avec la 33′, nous n’avons rien à dire de mauvais sur le confort de cette paire. C’est même tout le contraire. Pour une paire assez « classique », la sensation de maintien du talon et de l’avant du pied est plus que satisfaisante. Certes, la Pegasus est moins confortable que la LunarEpic dont vous avez déjà pu lire le test sur le blog, mais les sensations procurées sont tout de même extrêmement agréables. Sous la semelle, Nike a ajouté des pistons ce qui rajoute un amorti supplémentaire et améliore également la stabilité et l’adhérence au sol.

thumb_IMG_0511_1024
thumb_IMG_0555_1024
thumb_IMG_0573_1024

Dynamisme

Question dynamisme, la Pégasus reste fidèle à sa réputation. Il s’agit du modèle parfait pour un coureur léger qui aime la prise de vitesse. Est-ce que cette paire saura vous accompagner efficacement sur de longues distances ? C’est bien notre avis et jusqu’ici, nous avons pu éprouver cette pépite sur des séances de fractionné et surtout sur des séances longues. Mais ce n’est pas tout ! Grâce à l’ajout d’une capsule de zoom air sur l’avant de la semelle, votre foulée sera plus efficace et plus performante. Enfin, le chausson est suffisamment souple pour permettre à votre pied de respirer sans être trop compressé.

thumb_IMG_0676_1024
thumb_IMG_0660_1024

Esthétisme

En terme de look, oui, il faut bien le dire, la Pégasus 33 se démarque des modèles précédents. Nike se lance maintenant sur des dégradés de couleurs (bleu, blanc, vert fluo ou encore noir). Vous pourrez trouver tous les modèles différents sur Nike.com. Sur la partie talon ont été rajouté des surfaces réfléchissantes ce qui vous rendra plus visible lors de vos runs de nuit. Bien entendu, si vous souhaitez vous confectionner une paire unique en son genre, vous pouvez toujours designer votre propre modèle et ses couleurs grâce au Nike ID, sur le site web de Nike.

thumb_IMG_0530_1024
thumb_IMG_0715_1024

Pour les adeptes de modèles uniques, vous pouvez également vous procurer sur le site de Nike la Pégasus désignée pour Mo Farah. Elle ne vous fera pas courir aussi vite que lui, mais vous apportera tout de même un peu de sa classe internationale.

Pegasus Mo

Spécificités

Avec son Flywire et son mesh tissé, la Pégasus 33 est un modèle très technique. En effet, avec plus de trente ans d’histoire, cette paire ne cesse de se perfectionner et de devenir de plus en plus aboutie. Bonus en prime, cette paire pèse 20 grammes de moins que ses prédécesseurs (306 g). Elle est donc plus lourde que les récents modèles de Nike, mais ce poids est très bien réparti sur toute la chaussure. Si vous êtes un coureur léger, vous y trouverez largement votre bonheur tant en termes de maintien du pied que de sensations au contact du sol.

Notre avis

Au final, la Pégasus 33 est un excellent modèle qui conviendra parfaitement aux coureurs ayant une foulée universelle. Avec la Pégasus, vous pouvez partir sereinement. Nous, on ne s’en lasse pas de les porter sur route, sur piste ou encore sur le canapé devant un match des Bleus bien sur. Vivement la Pégasus 34 !

note-asics

Comments

comments

Vous pourriez aussi aimer